Agde port de commerce au XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles

Numéro : 
Les cahiers du GRHISTA n°3
Année : 
2011
Prix : 
10€

Depuis sa fondation au Vie siècle avant J.-C., Agde a été pendant des siècles un des principaux ports de commerce de la Méditerranée. La période étudiée dans ce troisième numéro des Cahiers du GRHISTA va du XVIIe au XIXe siècles. C'est une période charnière au cours de laquelle se préparent des changements importants pour l'activité maritime agathoise. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, celle-ci est encore bien soutenue, l'ouverture du canal du Midi en 1675-1676 offrant même au port une nouvelle activité de transit avec le Haut-Languedoc. La tradition maritime demeure forte dans la ville et les marins agathois cherchent du fret auprès des autres ports à tel point que l'on a pu parler d'eux comme de véritables "rouliers des mers". Cependant, la seconde moitié du XIXe siècle voit s'accumuler les difficultés avec l'arrivée du chemin de fer, qui diminue le rôle du transit du port, et surtout avec le remplacement de la voile par la vapeur. Désormais, les navires ont un tonnage de plus en plus important que le port en rivière d'Agde, en tirant d'eau faible et d'accès difficile, peut difficilement accueillir. Peu à peu, le port est déserté. Le présent ouvrage rassemble plusieurs études sur l'aménagement du port dès le XVIIIe siècle, la composition du commerce, les familles de marins; les pérégrinations des navires agathois et la naissance de l'école d'hydrographie, la seule en Languedoc.

Sommaire : 
Introduction - Jean Sagnes
Les étapes de l'aménagement du port d'Agde qux XVIIe et XVIIIe siècles - Stéphane Durant
Les problèmes d'un port en rivière au XIXe siècle - Irène Dauphin
Cabotage et longs cours à Agde au XVIIIe siècle - Jean-Claude Gaussent
Les voyages du brick Marthe de 1857 à 1861 - Jean-Marie Rigal
Naufrages de navires agathois - Albert Abélanet
Les familles de marins agathois au XVIIIe siècle - Francine Druart
Sous la révolution, la création de l'Ecole d'hydrographie moderne, Nicolas Guérin, un professeur "sans-culotte" - Jean-Marie Rigal